Atlas des Scarabéides de Normandie

 

Les Scarabéides rassemblent environ 120 espèces de Coléoptères dans la région, telles que les bousiers, cétoines, hannetons, lucanes…

Le projet COPRIS

Le projet d’atlas des Coléoptères Scarabéides de Normandie, également désigné sous l’acronyme COPRIS pour : COllectif pour la PRospection et l’Inventaire des Scarabéides de Normandie, est un projet apparu en 2006. On retrouve à l’initiative de ce collectif une poignée de naturalistes normands, membres de diverses associations naturalistes *, qu’un intérêt commun pour les Coléoptères coprophages a amené à se rencontrer. Les premiers échanges concernaient surtout les difficultés rencontrées pour identifier correctement certaines espèces, notamment d’Aphodius, puis rapidement, l’idée d’un atlas a émergée.

Les objectifs fixés sont alors assez généraux :

–                 Dynamiser l’étude des Scarabéides et améliorer les connaissances sur ce groupe en Normandie,

–                 Centraliser les observations dans une base de données spécifique à ce groupe,

–                 Produire, à terme, un atlas commenté des Scarabéides de Normandie sans contrainte de temps imposé.

* le Groupe d’Étude des Invertébrés Armoricains (GRETIA), le Conservatoire fédératif des espaces naturels de Basse-Normandie, le Conservatoire des espaces naturels de Haute-Normandie, la Société Linnéenne de Normandie, l’Association Faune Flore de l’Orne, Manche-Nature, les Curieux de Nature, la Société Nationale des Sciences Naturelles et Mathématiques de Cherbourg, l’Association Entomologique et Invertébriste de Haute-Normandie, etc.

 

Ensemble des observations de Scarabéides en Normandie fin 2010

 

Un projet commun aux deux Normandies

Le projet d’atlas couvre deux régions : la Haute-Normandie et la  Basse-Normandie, mais les deux entités sont étudiées comme un seul et même territoire.

Les activités du groupe COPRIS bénéficient depuis le début du projet du soutien du GRETIA  sur le territoire bas-normand et sont désormais relayées en Haute-Normandie par l’ASEHN.

Ainsi, Le COPRIS organise régulièrement, en coopération avec ces associations, une ou deux journée de prospection et d’initiation sur ce groupe, destinées à élargir le champ des contributeurs potentiels de l’atlas, tout en comblant des mailles vides.

Etat des connaissances et premiers résultats

En 2011, après cinq années de prospections et recherches bibliographiques, la Base de données du COPRIS rassemble un peu plus de 8000 observations de Scarabéides. Cette masse d’information a permis de publier en 2011 une actualisation de la liste régionale.

Comment participer au projet et transmettre ses observations pour contribuer à l’atlas ? :

Si vous souhaitez contribuer à l’atlas des Scarabéides de Normandie, vous pouvez transmettre vos données à Adrien SIMON (simon.adrien1[arobase]voila.fr).